guérisseurs philippins

Guérisseurs à mains nues : mon expérience

Il parait, qu’aux Philippines, il existe des guérisseurs à mains nues capables de faire des « opérations chirurgicales », sans bistouris ou autre ustensile…
Il parait, qu’ils sont capables de retirer des tumeurs ou cancers, sans « ouvrir » le corps, et en seulement quelques minutes…

De “il parait que” à la réalité…

Lorsque j’ai découvert cette information, j’ai commencé à me renseigner et regarder des vidéos sur ces fameux guérisseurs à mains nues. Et puis mes croyances d’Européens en ont pris un coup… Heureusement bien avancé en développement personnel et de plus en plus ouvert à l’expansion de mon esprit, je me suis dit, et si c’était vrai ? Je n’avais pas envie de faire comme certains, qui décrètent que c’est du charlatanisme, ou encore qui disent que ce n’est pas possible, ou encore qui pensent que c’est peut-être possible mais ne vont jamais s’en assurer. Ces derniers se retrouvent d’ailleurs souvent sur des traitements de la médecine standard dès qu’un problème de santé plus important survient.

Je me suis dit : « Je dois aller expérimenter ça, de première main ». Je me suis renseigné (comme vous le faites en ce moment), je me suis préparé et j’ai pris un avion pour les Philippines.
Je peux vous dire qu’à ce jour, mes croyances sont transformées, la vision que j’ai du corps de la maladie et de la guérison est bouleversée. Une chose est certaine, si un jour j’ai un problème de santé, je prends le premier avion pour les Philippines, et je retourne là où ma vision de la chirurgie a été transformé pour de bon.

Arrivée aux Philippines

Aéroport de Manille, Philippines, nous (une amie et moi) prenons un bus direct pour Urdaneta, 4h de route plus au nord. Arrivés là-bas, nous nous renseignons et entre l’hôtel et les « tuk-tuk », nous arrivons à nous rendre plutôt facilement chez une première guérisseuse.
Une fois sur place, un certain nombre de Philippins y étaient déjà aussi. Nous inscrivons nos noms sur un papier pour expérimenter une opération.
Au début, la guérisseuse nous questionne, pour savoir quelle est notre démarche. Je pense qu’elle voulait s’assurer que nous étions là pour de bonnes raisons. Nous étions là pour apprendre, observer et expérimenter.

manilla airport

Découverte des “soins”

Voilà alors qu’elle commence les soins.

C’est entre quatre murs un peu sommaires qu’elle s’est improvisée une chapelle, au fond de laquelle une « table d’opération » est installée. Je peux la décrire comme une planche de bois avec une nappe en plastique dessus.

Ses seuls outils: la bible et la foi.

À comparer aux salles de chirurgie aseptisées de nos pays occidentaux, et aux nombres impressionnants  d’ustensiles et machines que l’on peut y voir, c’était déjà déroutant. Finalement, je me disais que c’est plus réconfortant de faire des « opérations » dans cette chapelle que dans nos salles d’opérations.
« Pourquoi » allez-vous me demander ?
Tout simplement parce que si un seul ustensile n’est pas désinfecté dans nos salles d’opérations “modernes”, cela peut avoir toutes sortes de dommages négatifs. Dans la chapelle, on trouve juste un peu de coton et de l’alcool en fin de « chirurgie », donc à priori, quelque chose est différent et ne requiert pas d’aseptiser la pièce.

Alors quelle est cette pratique ?

Eh bien la guérisseuse se place d’abord en méditation, « se connecte au grand créateur » si je puis dire, ou dieu, appelez-le comme vous le souhaitez.
Puis, « un patient » se présente, elle scanne d’abord « le patient » avec une simple feuille A4, qu’elle déplace le long du corps. C’est un peu comme si c’était une fenêtre Rayon-X qui permet de voir l’intérieur du corps. Ceci lui permet de voir ce qu’elle va opérer. Bien sûr, vous pouvez aussi lui dire la raison de votre venue et le symptôme que vous avez pour qu’elle travaille directement dessus.
En ce qui me concerne, je lui ai dit : « Je vous fais confiance, je suis curieux de voir ce que vous avez à voir. », elle me regarde et me réponds « C’est bon, je sais » et elle écrit un mot désignant une partie de mon corps. Intéressant mais stressant…

La deuxième étape est une partie énergétique, elle place ses mains à différents endroits du corps – des méridiens énergétiques particuliers à priori. Pour l’avoir expérimenter, c’était déjà une étape impressionnante. Avec ses seules mains (et je peux vous dire que j’ai vérifié plus d’une fois, il n’y a jamais rien dans ses mains), elle lance comme des impulsions électriques qui donnent l’impression d’une aiguille qui pique l’endroit ciblé. Parfois même douloureux comme une seringue qui rentre de quelques millimètres dans la peau. Cette pratique peut aussi être appelée « injection spirituelle ».

Des opérations rapides et efficaces

Puis s’en vient les « opérations ». A tour de rôle, les « patients » s’allongent sur la table, devant l’assemblée qui peut observer le processus. La guérisseuse commence à entrer ses mains dans la peau, à l’endroit ciblé. Ses doigts s’enfoncent dans la chair, elle trifouille, remue les organes, et sort « des bouts de viandes » qu’elle montre à la personne allongée avant de les jeter à la poubelle. [Ça m’a rappelé exactement ce qui se passe dans le Film Matrix 2, lorsque Néo « voit l’énergie », et plonge sa main dans le corps de Trinité pour lui retirer la balle.]

guerisseurs à mains nues

Lors de cette opération, du sang peut sortir et couler mais il est épongé par une assistante. Puis elle retire ses mains, et là c’est incroyable, le sang est nettoyé sur la peau, et aucune trace de l’opération. Tout est comme avant, mais avec un ou plusieurs morceaux de chairs retirés. Cela peut-être des tumeurs, cellules cancéreuses, caillots de sang, ou encore toutes sortes de trucs bizarres comme des serpentins noirs ou des fils de chairs…

Elle est capable d’opérer sur n’importe quelle partie du corps, et même faire des opérations du cœur ou du cerveau. J’ai pu assister à la sortie d’une sorte de veine du cœur, qu’elle a sorti de la poitrine (oui on pouvait la voir), qu’ensuite elle a coupé, pour retirer un espèce de long « spaghetti » clair de cette veine. Puis elle a tout remis dedans, retiré ses mains, et aucune trace de la chirurgie.

Si à ce stade vous ne me croyez plus et avez envie d’arrêter cette lecture, c’est bien dommage pour vous mais j’ai envie de vous dire 2 choses :

  1. Allez voir par vous-même avant de fermer la porte définitivement car sinon vous risquez de passer à côté de quelque chose d’extraordinaire et qui pourrait un jour vous sauver ou sauver une connaissance.
  2. Vous avez grand besoin de travailler sur vos croyances, car croyez-moi, elles vous trompent et vous jouent des tours ! ( la preuve 🙂 )
    Cela étant dit, je ne vous retiens pas plus longtemps.

Allez, c’est mon tour…

Après avoir observé 12 personnes avant ça, je n’avais plus de doute concernant les capacités de la guérisseuse et du processus en lui-même. Mais j’avoue que j’avais un peu peur de passer sur la table. Mon amie se lance juste avant moi. Je viens avec elle et ai pu observer de très près l’opération. Pour des raisons de confidentialité, je ne vais pas rentrer dans le détail de son opération.

C’est à moi ! Je m’allonge sur la table. La guérisseuse me regarde et me dit « Je ressens du doute en toi ». Je suis assez surpris et ne comprends pas de quoi elle parle, et j’essaie de me détendre quand même. Elle place ses mains un peu en dessous de mon nombril, je sens une chaleur qui se diffuse à l’intérieur du corps et voilà que ses doigts sont à l’intérieur. Elle bouge, trifouille, remue, pince, tire, etc… Ce n’est pas du tout agréable mais ce n’est pas douloureux.
Je suis un peu crispé, les abdos tendus, la respiration qui bloque. Elle se tourne vers moi pour me dire de me détendre et de ne pas bloquer ma respiration et d’inspirer/expirer calmement. Je m’exécute et me détends.
Au bout d’une minute ou deux environ, elle retire quelque chose de mon abdomen, le montre à mon amie qui me demande si je veux voir, je réponds que non et la guérisseuse continue.  Je n’étais pas assez serein pour voir ça.
Finalement, elle retire ses doigts de mon bas ventre, l’assistante nettoie le sang, et tout est comme avant, en surface en tout cas. Là, elle me montre ce qu’elle a sorti, une sorte de bout de viande couleur chair, de la taille d’une pièce de 3€ (c’est une grosse pièce de 2€). Je suis impressionné, à la fois content et bouleversé.

En moins de 3 minutes c’était fait. Je ne sais finalement pas vraiment ce qu’elle a retiré, c’est un processus qui requiert la foi et c’est tout. Une foi en elle et dans le processus.

faith healer

Comment je me sens après ?

J’ai d’abord ressenti une sorte de point, pas douloureux, comme un petit hématome, là où elle est entrée avec ses doigts. J’ai demandé à des habitués qui m’ont raconté leurs opérations et m’ont dit que c’est tout à fait normal.

Puis les opérations pour les personnes suivantes se passent et nous discutons un peu à la fin avec des gens et la guérisseuse. Conclusion, ces guérisseurs à mains nues sont impressionnants et bluffants.
La guérisseuse nous confie alors qu’elle ne sait pas vraiment comment elle fait, mais qu’elle le fait, tout simplement, comme si elle était le bras de dieu, guidée par quelque chose de plus grand.

Et puis nous rentrons vers l’hôtel. Je me sens de plus en plus bouleversé sans comprendre ce qui se passe. Je sens ma conscience à l’intérieur de moi, je ne parle plus, je ne sais pas si pense à tout ou rien, mes réflexions sont flous, je me questionne sur mon fameux doute qu’elle a perçu. Rien n’est très clair et je me sens remué. En me connectant mentalement au point au bas du ventre, voilà que l’émotion monte et sans pouvoir le contrôler, je me mets à pleurer, un indicateur que quelque chose d’important énergétiquement vient de lâcher. Je ne me retiens pas.

Quelques heures plus tard, je me sens toujours secoué. J’ai toujours ce point au bas du ventre à ce moment. C’est alors qu’une discussion avec mon amie fait émerger quelque chose. Je comprends enfin quel est mon doute. J’avais bien confiance dans le processus et dans les capacités de la guérisseuse, mais je doutais juste de ce qu’elle m’avait retiré du corps : était-ce vraiment néfaste et cela n’aurait-il pas des conséquences négatives. Le voilà ce satané doute !

Ni une ni deux, je ferme les yeux et me recentre sur la foi que le processus est parfait, et que ce qui a été enlevé est parfait aussi pour que tout mon corps se réaligne énergétiquement et physiquement.
Sans m’en rendre compte, quelques instants plus tard, je commence à avoir l’esprit clair à nouveau, le point au bas de mon ventre se dissipe, l’émotion disparait et je me sens beaucoup, beaucoup mieux. La faim revient, et la fatigue aussi. « Ok je crois qu’il est temps de manger, et d’aller se reposer. ».

Un super repas plus tard, me voilà sur l’ordinateur à écrire ces lignes pour m’assurer que je transmette mon expérience le plus fraichement possible, sans en oublier les détails. Et puis il sera temps d’aller dormir pour renaitre d’un nouveau corps, dès le lendemain matin.

Restrictions :

Quelques restrictions d’après opérations sont à prévoir, et qui peuvent dépendre du guérisseur que vous allez voir et peut-être même du pays:

  • Eviter de prendre une douche pendant 24h,
  • de manger de la viande pendant quelques jours,
  • et parfois même… pas de sexe pendant un mois et quelques selon les guérisseurs. À vous de voir si ça vaut le coût :).

Nous n’avons pas été autorisés à filmer mais vous pouvez trouver quelques films sur Youtube. Je peux juste vous dire que les vidéos Youtube sur ces guérisseurs ne mentent pas, j’ai pu le constater de mes propres yeux.

Combien ça coûte ?

Eh bien, ce qui est incroyable aussi, c’est que vous donnez ce que vous voulez. La guérisseuse n’en a rien à faire et n’est pas regardante.
Certains ne donnent pas à chaque soin, certains ont sorti un billet de 100 Pesos (1,70€ à l’heure où j’écris ces lignes), certains donnent l’équivalent de 100€ pour plusieurs soins, bref c’est du don libre. En tout cas, vous pouvez vous faire retirer une tumeur pour moins de 2€, un charlatan ferait-il ça ?

Conclusions :

Je le répète encore, je ne suis plus le même après cette expérience, et ce n’est que le premier jour à ce stade. Il me reste encore 5 jours ici. Selon votre challenge/symptôme de santé, je vous suggère de venir deux semaines (c’est ce qui est suggéré sur place), car il peut y avoir plusieurs soins à faire qui peuvent être espacé d’au moins une journée pour laisser au corps le temps de récupérer.
En tout cas, c’est clair que si un jour j’ai un problème de santé, avant même de penser à la chirurgie classique, son anesthésie, sa cicatrice, ses effets secondaires, son coût, etc… Je viendrais ici en première intention pour obtenir une chirurgie de la main du grand créateur lui-même.

A vous de voir en ce qui vous concerne, je vous fais juste bénéficier de mon expérience…

Comment s’y rendre ?

Si vous souhaitez savoir comment vous y rendre, suivez cet article au lien suivant :
https://les-remedes-naturels.fr/2023/03/guerisseurs-philippins-comment-sy-rendre

Panier
Retour en haut