cosmétiques chimiques

Cosmétiques chimiques : la peau absorbe tout

podcast

Les cosmétiques sont des produits conçus pour améliorer l’apparence et l’hygiène du corps. Si vous les utilisez/achetez en connaissance de cause et en regardant la liste des ingrédients, ils ne posent généralement pas de risques pour la santé. Cependant, certains ingrédients ou l’utilisation incorrecte de cosmétiques peuvent entraîner des effets indésirables.

Dans cet article, nous allons voir quels sont les risques, les solutions, et quels sont les composants à absolument éviter.

Je vous suggère ce reportage pour en savoir d’avantage sur l’effet des produits que vous mettez sur votre peau.

Il y a 2 adages que j’ai envie de rappeler ici :

  1. Comme Kevin Trudeau le dit si bien dans son livre : “Si vous ne pouvez pas le manger, ne le mettez pas sur votre peau.”
  2. Et ça, c’est de moi 🙂 : “C’est ce que vous faites régulièrement qui compte, pas ce que vous faites occasionnellement.” 

Cosmétiques : quels risques ?

La peau est une protection contre les agressions naturelles extérieures. Elle est composée de plusieurs couches qui ont toutes leurs fonctions propres. Le problème avec les cosmétiques, c’est qu’ils sont des composés chimique qui ont été fabriqués pour pénétrer les couches de la peau. Au final, de nombreux agents chimiques qui n’ont rien à faire dans le corps, se retrouvent directement dans le sang, affaiblissant principalement le système immunitaire, mais pas que…

Il convient ici de rappeler quelques risques et conséquences importantes des cosmétiques mal choisis ou consommés de manière excessive. Il est important de de ne plus faire l’autruche, car oui, il y a énormément de produits chimiques nocifs dans les cosmétiques :

  1. Irritations cutanées : Certains cosmétiques peuvent provoquer des réactions allergiques ou des irritations cutanées chez certaines personnes, en particulier si elles sont sensibles à certains ingrédients.

  2. Perturbateurs endocriniens : Certains produits cosmétiques contiennent des substances chimiques potentiellement nocives, telles que les phtalates, les parabènes et les triclosans, qui peuvent agir comme des perturbateurs endocriniens et affecter/dérégler le système hormonal.

  3. Risques liés à l’utilisation de produits périmés : L’utilisation de cosmétiques périmés peut entraîner une contamination bactérienne et des problèmes de santé. De plus, vous ne le savez peut-être pas, mais de nombreux ingrédients déjà périmés peuvent se retrouver dans les cosmétiques. N’oubliez pas que le but des fabricants et de faire plus d’argent et qu’ils n’ont rien à faire d’ajouter un ingrédient périmé dans un produit. Après tout vous ne le verrez jamais.

  4. Produits capillaires : Les produits pour les cheveux, comme les colorants et les défrisants, peuvent endommager les cheveux et le cuir chevelu s’ils sont utilisés de manière excessive ou incorrecte. De plus, le cuir chevelu étant de la peau, les agents chimiques pénètrent directement dans la peau, le sang, et pour ceux qui arrivent à pénétrer les os, c’est directement dans le cerveau que cela se dépose.

  5. Utilisation de cosmétiques pendant la grossesse : Certaines substances chimiques présentes dans les cosmétiques peuvent être préoccupantes pour les femmes enceintes, car elles pourraient potentiellement affecter le développement du fœtus. C’est souvent écrit sur le produit. Mais là encore, j’ai tendance à dire, tout comme dans les portiques d’aéroport, si c’est dangereux pour une femme enceinte, croyez-vous vraiment que ce soit sans conséquence pour tous les autres ?

Comment minimiser les risques des cosmétiques ?

Pour minimiser les risques pour la santé liés à l’utilisation de cosmétiques, il est essentiel de prendre certaines précautions:

  • Lire attentivement les étiquettes et éviter les produits contenant des ingrédients potentiellement nocifs.
  • Effectuer un test cutané avant d’utiliser un nouveau produit pour vérifier les réactions allergiques.
  • Ne pas utiliser de produits cosmétiques périmés.
  • Opter pour des produits cosmétiques naturels et biologiques lorsque cela est possible.
  • Consulter un professionnel de santé qui sait de quoi il parle et qui a comme priorité votre santé avant son porte-monnaie. 

Globalement, l’utilisation prudente et responsable des cosmétiques est essentielle pour minimiser tout effet indésirable sur la santé. Il existe de plus en plus d’alternative naturelle, pour tout, alors renseignez-vous. Tout comme avec la nourriture, il est primordial de bien regarder la liste des ingrédients et de vérifier les quantités et noms qui composent le produit fini.

cosmétiques maison

Les composants à éviter

Certains ingrédients présents dans les cosmétiques ont été critiqués en raison de leur potentiel nocif pour la santé. Il n’y a pas de fumée sans feu. Il convient aussi de noter que la sécurité des ingrédients dépend généralement de leur concentration dans le produit et de la fréquence d’utilisation. Voici quelques ingrédients courants qui ont suscité des préoccupations :

  1. Parabènes : Ce sont des conservateurs utilisés pour prolonger la durée de vie des produits cosmétiques. Ils ont été associés à des perturbations hormonales et à des effets sur le système endocrinien.

  2. Phtalates : Ils sont utilisés pour assouplir et stabiliser les plastiques et sont parfois présents dans les parfums et les vernis à ongles. Les phtalates ont été liés à des perturbations hormonales et à des problèmes de fertilité.

  3. Triclosan : Cet ingrédient est souvent utilisé dans les produits antibactériens tels que les savons et les désinfectants. Il a été associé à des effets perturbateurs endocriniens et à une résistance accrue aux antibiotiques.

  4. Formaldéhyde : Le formaldéhyde est un agent de conservation et de durcissement utilisé dans certains produits capillaires et ongles. Il peut être irritant et potentiellement cancérigène.

  5. Colorants synthétiques : Certains colorants utilisés dans les cosmétiques peuvent provoquer des réactions allergiques et irritations cutanées.

  6. Benzophénone et oxybenzone : Ces ingrédients sont souvent présents dans les écrans solaires chimiques et ont été associés à des perturbations hormonales.

  7. Éthanolamines (MEA, DEA, TEA) : Ces ingrédients sont utilisés dans certains produits capillaires et peuvent provoquer des irritations cutanées et oculaires.

  8. Siloxanes (cyclopentasiloxane, dimethicone) : Utilisés dans les produits pour la peau et les cheveux, ils peuvent s’accumuler dans le corps et ont été associés à des perturbations hormonales.

  9. Propylène glycol : Cet ingrédient est utilisé pour améliorer la texture des produits, mais il peut provoquer des irritations cutanées.

  10. Sodium lauryl sulfate (SLS) et sodium laureth sulfate (SLES) : à éviter à tous prix. Kevin en parle largement dans son livre. Ce sont des tensioactifs couramment utilisés dans les nettoyants pour la peau et les cheveux (savons, gel douche, etc.), mais il est classé comme un poison pour l’organisme.

Il est important de noter que les réglementations concernant les ingrédients cosmétiques varient selon les pays, et certains ingrédients controversés peuvent être interdits ou limités dans certaines juridictions et pas d’autres.

Les alternatifs naturels

Il y a maintenant de nombreux alternatifs naturels. Bien qu’ils puissent être parfois moins moussant, moins efficaces sur le court terme, ou encore dénigrés par les big-pharma (entendez, la TV, les magasines standards, etc…), ce seront les plus efficaces à long terme.

Vous pouvez aussi maintenant faire vous-même vos propres cosmétiques avec des ingrédients sains. Il y a plein de recette en ligne, il suffit de chercher.

Après tout, comment savez-vous si vous développez une maladie du fait d’un cosmétique chimique utilisé régulièrement ? Vous ne le savez pas. 
En utilisant des cosmétiques alternatifs, naturels, et de préférence bio ou sans traitement, vous réduirez considérablement le risque d’effet secondaire en tout genre.

Faites le test par vous même, regardez la liste des ingrédients sur un produit naturel, et celle d’un produit chimiques et comparez. C’est tout aussi effrayant que sur la nourriture.
Une compote de pomme pas bio, par exemple, contiendra des pommes à 95% ou moins et pleine de pesticides, du sucre raffiné bien-sûr et des agents chimiques de conservation, de coloration, ou anti-oxydant.  Son homologue alternatif bio, contiendra à 100% des pommes. Il se conservera peut-être un peu moins longtemps et la couleur ne sera peut-être pas parfaite, mais vous ne consommerez pas tous les produits chimiques, qui vous endommagent.

Alors quand vous achèterez un produit cosmétique à l’avenir, penser à la compote de pomme ! 😉

Prenez soin de vous et de votre santé

Panier
Retour en haut