question magique

Santé : la question magique

podcast

En matière de santé, je vais vous faire part d’une technique très simple qui peut s’avérer très utile dans de nombreux cas : La question magique.
Pourquoi pas dans tous les cas ? On va le voir plus bas !

Cette technique permet de se faire un auto-décodage de ce qui cloche dans la tête et qui est surement la cause de petits (ou plus gros) symptômes.

Pourquoi cette technique ?

Cette technique de la question magique m’est venu tout droit de la compréhension du décodage biologique. Quand on comprend que la maladie ou un symptôme est lié à un trouble psychologique, ou encore un déséquilibre mental, on comprend qu’il suffit de mettre le doigt sur ce qui nous tracasse, et de l’apaiser, pour que ça aille mieux.

Facile à dire, certes, mais c’est comme ça que ça fonctionne. Parfois, on sait ce qui se passe mais on ne parvient pas à l’apaiser parce que c’est trop à gérer pour soi. C’est pour ça qu’il y a des praticiens partout qui sont là pour vous aider.

Maintenant, on ne trouve pas forcément toujours ce qui se passe. C’est pour ça que je dis que ça peut ne pas fonctionner dans tous les cas. Mais lisez la suite quand même, car c’est très simple et ça pourrait fonctionner pour vous.

La technique de la question magique

La technique est très simple. Si vous avez des symptômes gênants en ce moment, ou par prévention, même si vous n’avez pas de symptômes très gênants, ou même visibles, posez-vous un instant. Posez-vous sur un canapé, ou allez marcher un moment. Prenez ce temps seul (une quinzaine de minutes suffiront), et assurez-vous de ne pas être dérangé. En tout cas, posez-vous avez vous même, au calme et prenez une grande inspiration, puis soufflez calmement.
Maintenant, posez-vous cette question :
“Qu’est ce qui tourne en boucle dans ma tête en ce moment ?”
Une variante serait :
“Y a-t-il quelque chose qui tourne en boucle dans ma tête en ce moment ?”
Une autre variante serait :
“Qu’est ce qui me tracasse au moins une fois tous les jours en ce moment ?”
 
Posez-vous avec vous-même et posez-vous cette question, ou une variante ou même une variante de votre fabrication.
Prenez votre temps et laissez venir une réponse. Cela peut-être immédiat parce que c’est très présent ou prendre quelques minutes parce que c’est davantage inconscient.
Par exemple, ça peut être :
  • un stress que vous avez avec votre conjoint
  • une envie ou une non-envie non avouée qui vous empêche de vivre votre idéal
  • un symptôme physique, bien que bénin, auquel vous pensez tous les jours
  • une personne qui vous stresse au boulot
  • votre boulot d’ailleurs
  • un objectif que vous aimeriez bien atteindre mais qui semble ne pas arriver
  • une pression que vous vous mettez face à une situation
  • cela peut être dans le couple, en famille, entre amis, au boulot, avec votre supérieur, votre subordonné, cela peut être financier, relationnel, etc…
  • cela peut-être un manque de confiance en vous que vous traduisez par de la colère ou du mépris tout en sachant au fond de vous que la solution serait d’avoir confiance en vous
  • etc…

Cherchez quelque chose qui tourne en boucle ou qui revient souvent et qui vous “pourrit” la vie.

Recadrage de la réponse à la question magique

Une fois que vous avez quelque chose, le but est de vous apaiser en le recadrant.
Je n’ai jamais été fan du lâcher-prise, qui finalement, met plus de pression que nécessaire. Cependant, c’est exactement ça. Il faut lâcher prise. Mais je vous propose de le faire différemment. 

Le but ici est de trouver une nouvelle version de votre histoire qui tourne en boucle et de vous la raconter en votre faveur.
Par exemple, récemment, au restaurant avec une amie, alors que je commandais de la pieuvre, elle me dit :
“Moi je n’aime pas la pieuvre, je n’ai jamais aimé, et je n’en veux pas. Le poulpe, à la rigueur, ça me donne plus envie.”
“Ok, pas de soucis.”, répondis-je.
Puis, finalement, une fois servi et savourant mon plat, je lui propose de goûter parce que c’était vraiment bon. Elle goûte et trouve ça très bon aussi à son tour. Mais toujours avec ce sentiment que la pieuvre, c’est pas son truc…
Finalement, on décide de regarder ce que c’est la différence entre pieuvre et poulpe, c’est vrai au fait, c’est quoi la différence…
A notre grande surprise, il se trouve en fait que ce sont deux noms pour désigner la même chose. Finalement, étonnée, mon amie me dit :
“Bon, si c’est pareil, alors je veux bien en prendre la prochaine fois, parce que c’est très bon!”

Et voilà une illustration de la technique du recadrage. Tout est pareil, sauf quelques données qui ont changé, qui ont permis de voir la chose sous un autre angle. Et grâce à ça, maintenant, elle est libérée du fait qu’elle ne voulait pas déguster une bonne pieuvre.

Alors et vous ? Quelle est votre pieuvre ? Et comment la transformer en poulpe ?

Le but ici est de prendre ce qui tourne en boucle dans votre tête, de trouver l’histoire que vous vous racontez sans cesse, et d’en construire une autre. Ça peut nécessiter de faire quelques recherches, afin de trouver justement quelque chose que vous ne voyiez pas. Il n’est pas question de se mentir, il est juste question de se dire la vérité mais en d’autres termes, d’une façons qui vous convient mieux. C’est le but du recadrage.

Entrainez-vous !

Comme tout ce qui se passe avec le corps humain, la question magique et le recadrage peut demander un peu de pratique. Parfois votre recadrage ne tiendra pas dans le temps, c’est que vous n’avez pas trouvé le bon point de vue. 

Le but est de:

  1. Trouver ce qui tourne en boucle et vous pourrit la vie
  2. Trouver un recadrage qui vous fait vous sentir mieux, vous allez le sentir en vous, ce sera comme un soulagement. Tant que ça ne vous soulage pas, c’est que ce n’est pas le bon.

Cette technique permet de lâcher prise mais d’une manière qui leurre le cerveau, sans vraiment lui imposer de lâcher prise. Une fois un soulagement réel ressenti, et une fois que vous aurez cette nouvelle histoire en tête, vous verrez qu’elle va tourner en boucle et revenir de moins en moins. Et puis, probablement que votre symptôme lié, si vous en aviez, va disparaitre à son tour…

C’est la puissance du mental, du corps humain, de l’énergie, et de cette machine phénoménale qu’est le corps humain.

Je vous souhaite de faire cet exercice sérieusement car il vous permettra de prendre réellement soin de vous. Et moi je vous retrouve sur le prochain article/podcast.

Panier
Retour en haut