effets de l'alcool

Quels sont les effets de l’alcool sur le corps?

podcast

Qu’on veuille bien se le dire ou pas, l’alcool est un acquis socialement accepté parmi les plus répandu aujourd’hui. Qu’il soit sur la table par habitude, par mimétisme, par manipulation médiatique ou cinématographique, il est bel et bien là, partout et il y a bien des effets de l’alcool sur le corps, mais lesquels ?

C’est une des substances psychoactives les plus répandues dans de nombreuses cultures à travers le monde. Cependant, malgré sa popularité, il est essentiel de comprendre les effets de l’alcool sur le corps humain. De la sensation d’euphorie à ses conséquences néfastes, l’alcool peut avoir un impact significatif sur le fonctionnement physique et la santé globale.

Qu’est ce que l’alcool ?

L’alcool, dans le contexte courant, fait référence à l’alcool éthylique (éthanol). C’est une substance chimique qui appartient à la famille des alcools et qui est utilisée depuis des milliers d’années pour ses effets psychoactifs.
L’alcool éthylique est produit par la fermentation de matières végétales riches en glucides, telles que les fruits, les graines et les légumes. Plus la fermentation est longue (comme pour le vin) moins le taux de sucre sera élevé. Cela dit, beaucoup d’alcools ont énormément de sucre ajoutés pour les rendre meilleurs à notre cher palais.

Bien qu’autorisé ou réglementé, l’alcool reste une drogue et les compagnies pharmaceutiques s’en frottent les mains tellement les effets de l’alcool sur le corps représentent un business juteux.

Les effets de l’alcool sur le cerveau

Dès que l’alcool est ingéré, il pénètre rapidement dans la circulation sanguine et atteint le cerveau. Là, il perturbe le fonctionnement des neurotransmetteurs, notamment la sérotonine et le GABA (acide gamma-aminobutyrique), ce qui entraîne une sensation de relâchement et d’euphorie. Cependant, à mesure que la consommation augmente, l’alcool peut entraîner des troubles de la coordination, des difficultés de concentration et des troubles de la mémoire.

L’alcool est une substance anesthésiante qui agit donc comme un narcotique sur les cellules du cerveau, ce qui a pour effet un ralentissement de la communication entre les neurones. C’est un inhibiteur naturel qui a tendance à vous faire oser ce que vous n’auriez pas oser, jusqu’à un certain point… De plus, il faut savoir que le corps a tendance à s’habituer et vous aurez besoin de plus en plus d’alcool pour obtenir les mêmes effets. C’est un piège au même titre que les médicaments.

L’effet sur le foie

Le foie joue un rôle essentiel à plusieurs niveaux :

  • Métabolisme des nutriments,
  • Détoxification du corps,
  • Stockage de certaines vitamines et minéraux,
  • Production de protéines,
  • Régulation du cholestérol,
  • Conversion des acides gras en corps cétoniques (énergie supplémentaire pour le corps par exemple pendant un jeûne)

En présence d’alcool, le foie est surchargé car c’est lui qui s’occupe de la décomposition et de l’élimination de l’alcool du corps. Les effets de l’alcool sur le foie sont donc majeurs puisqu’il ne peut plus opérer les fonctions précitées de manière optimale en présence d’alcool.
De plus, une consommation excessive d’alcool peut entraîner une surcharge du foie. Il se produit alors une inflammation qui, à long terme, peut provoquer des dommages permanents tels que la cirrhose hépatique, mettant ainsi la vie en danger.

L’effet sur le cœur

Une consommation excessive d’alcool peut entraîner une augmentation de la pression artérielle et un rythme cardiaque irrégulier. Ces facteurs augmentent le risque de maladies cardiovasculaires telles que l’hypertension artérielle, les cardiomyopathies et les accidents vasculaires cérébraux.

alcool

L’effet sur le système digestif

L’alcool peut irriter la muqueuse de l’estomac, provoquant ainsi des brûlures d’estomac et augmentant le risque d’ulcères. De plus, il peut altérer l’absorption de nutriments essentiels par l’intestin, ce qui peut entraîner des carences nutritionnelles.

Nous ne sommes clairement pas fait pour boire de l’alcool et le corps est en sur-régime pour l’éliminer, il ne favorise donc pas du tout un bon fonctionnement du corps.

L’effet sur les reins

L’alcool agit comme un diurétique, ce qui signifie qu’il augmente la production d’urine. Cela peut entraîner une déshydratation si l’eau perdue n’est pas remplacée, mettant une pression supplémentaire sur les reins. À long terme, cela peut contribuer à la formation de calculs rénaux et à des problèmes rénaux plus graves.

Les effets de l’alcool sur le système immunitaire

La consommation excessive d’alcool affaiblit le système immunitaire, favorisant un environnement plus acide, rendant ainsi le corps plus vulnérable aux infections et aux maladies. Cela peut également retarder le processus de guérison du corps après une blessure ou une maladie.

L’effet sur la peau

Les effets de l’alcool sur la peau sont principalement une déshydratation ce qui peut entraîner une apparence terne et des rides prématurées. De plus, l’alcool dilate les vaisseaux sanguins de la peau, ce qui peut provoquer des rougeurs et des bouffées de chaleur.

Les effets de l’alcool sur le poids et la cellulite

Eh oui, je sais que certains n’aimeront pas entendre ça, mais l’alcool n’est pas un bon ami du tout pour la ligne.
Le taux de sucre parfois élevé de l’alcool explique le nombre de calories important contenu dans nos verres. Par exemple, un verre de vin compte environ 70 calories, un verre de vodka 120 calories, un verre de bière 110 calories, et, le pire de tout, un cocktail alcoolisé, jusqu’à 190 calories !

Donc, si vous consommez plusieurs verres d’alcool dans une soirée, votre balance calorique va vite exploser ! Quand on sait que ces calories sont principalement dues aux glucides, c’est-à-dire aux sucres contenus dans l’alcool, on comprend alors pourquoi ce breuvage a un véritable impact sur le développement de la cellulite et des bourrelets.

Finalement, l’alcool déshydrate notre organisme, ce qui explique en partie la “gueule de bois” au lendemain d’une soirée bien arrosée… L’alcool va donc favoriser le stockage de l’eau dans le corps, principale cause de la cellulite. Le corps est bien fait, s’il est en train d’être déshydrater, il va stocker de l’eau pour le long terme. En vous réhydratant, l’eau va rester stockée.
Il n’y a pas de remèdes miracles, mais boire beaucoup d’eau pendant la soirée reste une bonne idée, la meilleure étant de ne pas boire, ou pas en excès…

En conclusion

Bien que l’alcool puisse être consommé de manière responsable et modérée par certaines personnes, il est essentiel de reconnaître les risques associés à sa consommation excessive. Les effets de l’alcool sur le corps peuvent être dévastateurs à long terme, affectant plusieurs organes vitaux et augmentant le risque de maladies graves. Il est donc crucial de faire preuve de prudence et de modération en matière de consommation d’alcool.

Et si vous êtes un consommateur raisonnable, sachez que même un verre va ralentir votre organisme pendant qu’il est occupé à se débarrasser de cette substance. Ce seul verre aura un impact car le corps ne sera pas en fonctionnement nominal pendant un certain temps.
Pour vous rassurer, j’aime à dire que:

Ce n’est pas ce que vous faites occasionnellement qui compte mais ce que vous faites tout le temps.

Mais dans tous les cas, le mieux reste de ne pas consommer d’alcool, ou vraiment occasionnellement. Boire régulièrement de l’alcool, même quelques verres par semaines, aura un impact sur votre santé, votre équilibre et votre poids.

A vous de choisir…

Panier
Retour en haut